Sélectionner une page

L'importance de lier SEO et UX : le SXO

Bien plus que des réponses

Visibilité et notoriété

Bien plus que des réponses

Visibilité et notoriété

graphicstock double exposure of man wearing virtual reality goggles and night city Bu8D94BMW scaled

A l’heure où Google peaufine ses algorithmes, il est primordial de joindre UX (expérience utilisateur) et SEO (Search Engine Optimization). Le beau bébé s’appelle SXO et il convient d’en prendre grand soin grâce à l’aide d’un SEO Manager expérimenté

Quel rapport entre UX et référencement ?

Vous êtes-vous déjà retrouvé devant une page au contenu captivant mais à la lecture tellement ardue que vous avez abandonné l’idée de la poursuivre ? Figurez-vous qu’il en va de même pour Google. Un texte de 1500 mots exhaustif mais à la présentation peu pensée pour le lecteur risque fort de voir son positionnement amputé de quelques places.

Pourquoi ? Simplement parce que sur écran, la vision n’est pas la même qu’en dehors. Quand l’œil se fatigue à décrypter un éditorial si qualifié soit-il, il perd de sa qualité. Quand il faut slalomer entre des images mal placées ou trop intrusives, il en est de même. L’information doit être simple à lire et aisément accessible.

Oubliez les polices trop petites, pensez à vos lecteurs

Premier écueil rencontré : la taille des textes. S’il fut une période où écrire en 12px était une norme, ça n’est plus le cas aujourd’hui. Nos yeux alternent entre moments fixes et moments saccadés. Que ce soit pour un livre ou pour un site internet. Ces deux phases de la lecture provoque une forme de fatigue qui, lorsqu’elles sont multipliées, conduit à la perte pure et simple de la concentration.

N’avez-vous pas remarqué comme vos yeux se plissent dès qu’il s’agit de lire de longs paragraphes où la typo est trop petite ? Ce qui est valable pour vous l’est naturellement pour d’autres. C’est physiologique. Aussi, pensez à faciliter l’accès à vos textes en optant pour une taille de police suffisante. N’omettez pas non plus l’espacement entre les lettres. Un bon CSS3 permet tant de choses aujourd’hui qu’il vous sera possible d’adapter vos media queries à cette expérience utilisateur quel que soit l’écran utilisé pour vous lire.

Cyriaque Juigner, SEO Manager - UX+SEO = SXO

Structurez vos paragraphes, aérez vos textes, soyez SXO jusqu’au bout

Autre leçon tiré du UX pour le SEO : l’agencement de vos contenus. Ne partez pas sur des paragraphes trop longs, pensez dès le début aux pauses que permettent les doubles sauts de lignes. Aérez vos textes de manière à voir d’emblée une structure claire et accueillante. N’abusez pas des passages en bold et rangez la moindre envie de glisser une phrase en italique. Le lecteur, rien que le lecteur !

Serif ou sans serif, votre typo doit être lisible sans effort. Cela peut entraîner une frustration chez le webdesigner qui pensera avoir trouvé une police tellement originale qu’il en a décoré toute le bureau. Sauf que si celle-ci ralentit la lecture, c’est perdu ! Il en est de même pour les contrastes. Même s’il est passionnant de jouer avec les nuances de gris (vous voyez où je veux en venir ?), un texte noir sur fond blanc fatiguera bien moins qu’un gris clair sur un gris foncé.

Permettez-vous de prendre de la place en hauteur également. Des lignes trop rapprochées accentuent la sensation de malaise pour les yeux. Le regard a besoin d’avoir de l’espace pour anticiper l’accès à la ligne suivante. Là encore, c’est totalement physiologique et ça rejoint l’alternance entre les passages de lectures fixes et saccadées. Hauteur, espacement, empattement, tout ce qui va permettre à votre lecteur d’attraper sans encombre le sens de vos propos est bénéfique. C’est aussi cela l’apport du UX au SEO : Google identifie ces problématiques et favorise les contenus limpides pour les yeux.

Donner accès à vos CTA en un clin d’œil, ça compte aussi pour le SEO

En UX, proposer des CTA faciles à trouver est un préalable indispensable. Il en est de même pour vos contenus. En présentant des éléments cliquables qui captent l’attention au premier abord, vous diminuez le taux de rebonds qui parfois coûte si cher à un positionnement. Si votre lecteur trouve dans vos CTA un moyen d’aller plus loin dans votre site sans aucun effort, c’est bingo : Google vous percevra alors comme un site crédible et pertinent.

L’expérience utilisateur est truffée de lois, celle qui permet au lecteur de cliquer sur un élément à la fois proche et imposant, c’est la Loi de Fitts. En simplifiant l’accès au CTA, elle permet à l’œil de gagner du temps, de ne pas se fatiguer, de poursuivre sa démarche et sa lecture. Vous l’avez sans doute expérimenté vous-même : combien de sites présentent un contenu passionnant mais tellement rempli d’images mal rangées, de couleurs sans complémentarité, d’objets divers ressemblant peu ou prou à des boutons, de liens… qu’on abandonne. Exactement comme dans un magasin où rien n’est ordonné de manière claire et où l’on passe 20 minutes à chercher quelque chose qu’on ne trouvera jamais.

Simplifiez, éclairez votre lecteur, soyez à son écoute, anticipez. Et surtout, testez ! Le web est ce monde où rien n’est figé. Basez-vous sur vos statistiques Analytics, voyez quelle page a un taux de rebonds gigantesque, découvrez pourquoi grâce aux zones de chaleur, répondez à la problématique par la Loi de Fitts en diminuant le temps que prendra le lecteur à trouver votre CTA. Votre SEO ne pourra que vous en remercier.

Un design compréhensible et des choix restreints : UX + SEO = SXO !

En terme de SEO pur, une page optimisée consiste en un contenu exhaustif presqu’encyclopédique. Il s’agit globalement de répondre de manière poussée à une problématique. Mais que serait cette réponse au milieu d’un site où le lecteur devrait faire un effort physique intense pour parvenir à vous lire ? Entre deux cibles de tailles différentes, l’une plus grosse que l’autre, quelle est celle qui va d’emblée frapper votre esprit ? La plus grosse, c’est évident. Alors pourquoi cacher l’information que vous proposez ? C’est en cela que la structure de vos textes doit être évidente. Pensez à des titres qui captent le regard de votre lectorat. Il arrive fréquemment qu’un seul morceau de texte soit intéressant pour le visiteur. S’il ne le trouve pas, il s’en va. Dès son arrivée, il doit pouvoir survoler (via un sommaire par exemple) de quoi il retourne sur votre page.

Restreignez vos choix dans les listes de sujets que vous proposez. S’il s’agit d’évoquer un thème très complexe où le texte sera divisé en 50 paragraphes, n’hésitez pas à créer plusieurs pages. Ensuite, vous pourrez définir un maillage efficace et des liens particulièrement visibles pour le lecteur (voir plus haut). N’est-on pas mieux à lire un texte qui semble structuré pour que le cerveau ne se fatigue pas ? Cette loi UX s’appelle la Loi de Hick. Elle vaut tout aussi bien au design qu’au rédactionnel. Une nouvelle fois, en satisfaisant la simplicité de lecture de vos éditoriaux, vous diminuez d’autant le taux de rebonds et vous augmentez la fidélisation. En SEO, c’est un avantage indéniable puisque Google saura qu’il peut vous faire confiance lorsqu’il mène ses clients sur vos pages.

XEO + UX = SXO

Pour un SXO réussi, jouez sur l’émotion avec des textes qui frappent l’esprit

Les UX designers ont l’habitude de proposer des mises en pages où couleurs, textes et images se complètent jusqu’à former un ensemble tellement agréable qu’il en viendra à développer de la joie ou de la surprise. Il en est de même dans la présentation et l’écriture de vos textes. Adapter ces théories UX pour vos contenus sera déterminant dans l’appréhension qu’aura votre lecteur. S’il se sent à l’aise, passionné, pris en main, rassuré, ses émotions seront positives et vous le ressentirez directement dans vos statistiques GA à la ligne “temps passé sur la page”… Dans le cas contraire, son émotion sera plutôt de l’ordre du dégoût et votre positionnement dans les moteurs de recherche sera impacté en très peu de temps.

On évoque souvent l’idée du storytelling dans l’écriture de textes. Figurez-vous qu’on parle exactement de la même chose en UX. N’hésitez pas à impliquer vos lecteurs avec des textes scénarisés. Racontez une histoire qui intriguera vos visiteurs. Donnez-leur la chance d’oublier qu’ils sont sur un site web et menez-les où ils souhaitent aller. Cela implique la notion de rebondissement, de nuances, de crescendos ou diminuendos, donc la surprise, cette émotion qui captive, fidélise et vous différencie totalement de votre concurrence. Là aussi, il s’agit d’une part essentielle au référencement de pages internet. Un domaine qui provoque de l’empathie, de la passion, c’est un bonus indéniable pour remonter dans les SERP. Sans compter l’envie que vous créerez de partager vos contenus sur les réseaux sociaux. A votre avis, pourquoi tant de publicitaires axent leurs communications sur ces émotions ? Parce qu’elles finissent par marquer les esprits et augmenter la réputation des marques. Alors, pourquoi pas vous ?

Un visiteur satisfait est un gage de référencement amélioré

Par tous ces biais évoqués (il en existe bien d’autres sur lesquels je reviendrai), vous offrez la possibilité à votre lectorat de vivre une expérience unique et plaisante. En un moment, vous le rendez heureux. Ce bonheur soudain entraînera une suite d’émotions positives, de l’inspiration, de la joie, de la surprise… Autant de phénomènes physiologiques qui le conduiront à mémoriser votre marque comme une marque de confiance.

En SEO, la confiance du lecteur est une source intarissable de bénéfices. Par le biais d’une seule page, vous crédibilisez l’ensemble de votre site et vous vous démarquez du reste de vos concurrents. C’est un des points les plus importants développé par Google au fil des mises en ligne de ses différents algorithmes comme Panda, Pinguin et surtout BERT, ce puissant outil à l’intelligence tellement poussée que chaque paragraphe aura son mot à dire. Alors vite, faites appel à un SEO Manager expérimenté pour mettre en place ces stratégies de contenus indispensables : on s’appelle ?

En savoir plus :
A quoi sert un SEO Manager ?
Pourquoi faire appel à un SEO Manager ?
Quand faire appel à un SEO Manager ?
Un SEO Manager pour suivre les évolutions de Google BERT
SEO Manager à Tours (37)
Référencement naturel à Tours
Pourquoi recruter un SEO Manager ?

Contactons-nous

Parce que rien ne doit être laissé au hasard dans une campagne de référencement Google, je vous invite à me contacter au plus vite pour que nous puissions élaborer la stratégie digitale qui s’adaptera à vos objectifs et à la réussite de ceux-ci. Quelle que soit votre priorité, prenons le temps d’en discuter.

11 + 6 =

Cyriaque Juigner, SEO Manager
4, place Foire le Roi
37000 Tours
06 62 03 88 58
info@se-o.fr

Call Now Button